Enquête sur la connaissance du « traitement conservateur des hyperplasies atypiques et adénocarcinomes de l’endomètre »

Enquête sur la connaissance du « traitement conservateur des hyperplasies atypiques et adénocarcinomes de l’endomètre »

Chère Consœur, Cher Confrère,

La SCGP vous sollicite pour participer à une enquête nationale sur la prise en charge conservatrice des hyperplasies atypiques et adénocarcinomes de l’endomètre en vue de préserver la fertilité.

Dans les cas d’adénocarcinome ou d’hyperplasie atypique de l’endomètre chez la femme jeune, le principe d’un protocole alternatif à l’hystérectomie consiste à proposer un traitement antigonadotrope dont le but est d’assurer la régression des lésions pour permettre une grossesse sous le couvert d’une surveillance attentive.

Depuis les premiers cas de grossesse publiés, plusieurs études suggèrent la sécurité d’une telle prise en charge. Toutefois, plusieurs questions demeurent parmi lesquelles celle de la connaissance et des freins ressentis et vécus par les Chirurgiens Gynécologues.

L’objectif de cette enquête est de faire un état des lieux de la perception par les Chirurgiens Gynécologues Français d’une telle prise en charge. Elle devrait permettre l’identification des difficultés et des freins (s’ils existent) ressentis par les professionnels directement impliqués. La préservation de la fertilité en cas d’hyperplasie atypique et adénocarcinome de l’endomètre est une circonstance rarement rencontrée dans notre pratique clinique. Afin d’aider les praticiens qui y sont confrontés, le développement d’outil d’aide à la décision (référentiels, accessibilité accrue à une RCP spécialisée…) constitue une mission importante à laquelle la SCGP a accepté de participer.

Le questionnaire en pièce jointe comporte 23 questions qui n’ont pour seul objectif que de cerner les possibles difficultés de prise en charge conservatrice en cas d’hyperplasie atypique et adénocarcinome de l’endomètre. Il n’est pas question ici de répondre dans les cas de cancers pour lesquels le traitement (chimiothérapie ou radiothérapie) peut altérer le pronostic de fertilité mais exclusivement répondre dans la perspective de préserver la fonction utérine en cas de pathologie endométriale tumorale imposant classiquement l’hystérectomie.

Votre participation à cette enquête constitue une véritable occasion de progresser dans la prise en charge conservatrice des hyperplasies atypiques et adénocarcinomes de l’endomètre. Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

Vous remerciant sincèrement du temps que vous voudrez bien consacrer à répondre à ce questionnaire, veuillez croire en l’expression de nos sentiments les plus confraternels.

Docteur Martin Koskas
& Professeur Charles ChapronPrésident de la SCGP

 


 

QUESTIONNAIRE À RETOURNER :
Par mail à martin.koskas@aphp.fr
Par courrier au Docteur Martin Koskas, Hôpital Bichat, 46 rue Henri Huchard, 75018 Paris

>>> TÉLÉCHARGER LE QUESTIONNAIRE